Home

10 signes de souffrance chez le chat

Nous avons pris l’habitude de penser que les chats étaient des animaux très résistants. Beaucoup d’entre nous leur attribuent des pouvoirs surnaturels, comme leurs 7 vies par exemple. Néanmoins, la réalité est tout autre : les chats sont des maîtres dans l’art de la dissimulation de la souffrance. Et cette particularité fait qu’il est difficile de détecter quand les félins sont en souffrance.

Cet article de PlaneteAnimal va vous permettre de mieux reconnaître la douleur chez les chats, bien que comme pour tous les animaux, selon sa personnalité, les signes peuvent varier. Poursuivez la lecture de cet article et découvrez 10 signes de douleur chez le chat.

L’arthrose
L’une des causes principales de la douleur chez les chats est l’arthrose. Il s’agit d’une pathologie qui, tout comme chez les humains, se définit par l’usure du cartilage articulaire. Lorsqu’il en souffre, le chat montrera les signes suivants :

Il renonce à se déplacer : de nombreux chats qui souffrent de problèmes musculaires ou squelettiques évitent de se déplacer dans la mesure du possible. Mais à un certain âge, cette tendance peut clairement être le signe de l’arthrose. Les chats choisissent de supprimer leur douleur en arrêtant de la produire, donc en arrêtant de se déplacer.

Si vous remarquez qu’ils rechignent à grimper sur leur étagère favorite, méfiez-vous.
Ils font leurs besoins hors de la litière : Tous ceux qui, parmi nous, ont l’habitude de passer du temps avec les chats savent qu’il faut les gronder si jamais ils ne font pas leurs besoins dans la litière mais parfois, notre chat ne peut pas accéder à sa litière car il souffre trop. C’est pour cette raison qu’il faut absolument lui faire faire des analyses.

Prolongation des temps de repos. Le dernier signe de douleur chez les chats en rapport avec l’arthrose : ils se reposent très longtemps. Il est normal de ne pas s’inquiéter lorsque les chats se reposent, ils le font la plupart du temps ! Néanmoins, si jamais vous remarquez que votre chat se repose trop longtemps, qu’il allonge ses siestes et la fait à des heures inhabituelles : alertez-vous.

Comment savoir si mon chat a de l’arthrose ?
On peut le remarquer simplement en les observant et en notant des changements d’habitude. Par exemple, si notre chat adorait sauter sur la table pour regarder ce qu’il y avait à manger, courir dans le couloir à toute allure et qu’il ne le fait plus du tout, il vaut mieux l’emmener chez le vétérinaire assez rapidement.

Moins d’hygiène et de marquage facial
Lorsqu’un chat ressent une gêne, il prend l’habitude de s’auto-nettoyer. Néanmoins, il y a d’autres attitudes auxquelles prêter attention.

Manque d’hygiène : Il y a des chats plus consciencieux que d’autres avec la toilette mais si avant il passait son temps à le faire et qu’il s’est un petit peu négligé, cela peut être le signe d’un certain mal-être. Le poil peut être un peu rêche ou hérissé.

Moins de marquage : Le marquage quotidien comme le frottement un peu partout dans la maison diminue de plus en plus, jusqu’à parfois même disparaître.

Protrusion de la membrane nictitante (membrane blanche qui apparaît dans l’œil)

Les chats et les chiens disposent d’une membrane blanchâtre que l’on peut familièrement appeler “la troisième paupière”, son nom scientifique étant “membrane nictitante”. Dans des conditions normales, on ne la voit pas mais lorsque le chat est apathique, souffrant ou fébrile, elle apparaît sur le félin, même quand il a les yeux ouverts. Il s’agit là d’un symptôme signalant que quelque chose cloche.

Sialorrhée (salivation excessive)

Souvent, la douleur chez les chats et en rapport avec une altération au niveau de la bouche. Et bien que le félin se comporte plus ou moins normalement et qu’il s’intéresse toujours à la nourriture, il lui sera quasiment impossible de déglutir.Il bavera constamment et ne pourra plus en mesure de se nourrir convenablement.

Agressivité
Il est parfois commun que les chats ait quelques problèmes de comportement ou de stress, mais certains réagissent de façon agressive à des stimulus bien attentionnés à cause de la douleur (à une simple caresse par exemple).

Si votre chat est un chat affectueux et doux d’ordinaire, cette attitude peut signifier qu’il a mal quelque part, il serait donc plus prudent de l’emmener chez le vétérinaire rapidement.

Il miaule plus souvent

Il y a des chats pipelettes, comme les siamois par exemple, mais en général, si un chat miaule plus fréquemment que d’habitude et sans raison, il pourrait y avoir quelque chose qui cloche. Ce serait davantage un signe de douleur émotionnelle mais il peut être également lié à une douleur physique.

Positions antalgiques (qui calment la douleur)
Ceci n’arrive pas seulement aux chiens. Bien que les chats soient plus discrets pour tout ce qui est en rapport avec la douleur, lorsqu’ils ont vraiment très mal, ils auront tendance soit à s’arrondir, soit à étirer les pattes arrières. Ce sont souvent des douleurs viscérales et en général, vous remarquerez le problème avant que le chat ne doive adopter cette position pour se soulager.

Ces quelques détails sont faciles à observer et peuvent nous aider à repérer les signes qu’un chat souffre. Comme toujours, chaque chat est unique en son genre et il faudra bien connaître votre ami poilu afin de comprendre et repérer son problème et qui le fait souffrir.

Avec les conseils de PlanèteAnimal et les signes quotidiens que vous repérerez facilement (perte d’appétit, problème pour uriner etc…), le vétérinaire saura rapidement de quoi votre chat souffre et pourra alléger les douleurs de nos félins.

Sources: PlaneteAnimal

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *